Livres, études, articles…

“Aline, femme transgenre : Pour certains, on est des monstres, moi je ne suis ni fière ni honteuse de ce que je suis” – France 3 – Mai 2024

Auteur.trice.s : Alexandra Marie Ertiani, journaliste
Objet : Une trajectoire de vie partagée – celle d’Aline – invitant TRANSPARENTS à s’exprimer dans ce même article.
Intérêt : Une parole qui permet de comprendre comment dépasser les nombreux clivages sur les transidentités, avec humilité et modération.

Divers articles relatifs à l’accompagnement des mineurs en questionnement/variance de genre – Mai 2024

Auteur.trice.s : Divers
Objet : Tenter de discerner le vrai du faux, se faire une opinion dans l’intérêt prioritaire des enfants concernés.

” Suède : le Parlement vote une loi réformant la transition de genre – Avril 2024

Auteur.trice.s : Divers articles dont celui de TV5 Monde
Objet : Le 17 avril 2024, le Parlement suédois a voté une loi qui assouplie certaines démarches pour accéder au changement de genre, tout en encadrant le processus. Par exemple, elle abaisse de 18 à 16 ans l’âge minimum pour commencer une transition de sexe à l’état civil, en allégeant les modalités, et réglemente l’accès à des interventions chirurgicales, Le nouveau texte entrera en vigueur le 1er juillet 2025.
Intérêt : Si la Suède fut le premier à légaliser le changement de genre, en 1972, contrairement à certaines idées reçues, le processus demeurait très encadré. Certaines de ces conditions viennent d’être simplifiées, malgré l’opposition de parlementaires conservateurs et d’extrême droite. Une loi “équilibrée et responsable” semble-t-il.

” Mineurs transgenres : aujourd’hui, la menace d’interdire les transitions medicales et chirurgicales s’intensifie ” – Le Monde – Mars 2024

Auteur.trice.s : collectif de professionnnels de santé
Objet : à l’occasion de la Journée internationale de visibilité transgenre, dimanche 31 mars, un collectif de plus de cent professionnels de la santé s’inquiète, dans une tribune au « Monde », des conséquences d’un rapport sénatorial demandant l’interdiction des traitements hormonaux et des bloqueurs de puberté pour les mineurs.
Intérêt : prendre connaissance du point de vue d’un certain nombre de professionnels da santé qualifiés pour accompagner les parcours de transition de genre.

” Mineurs transgenres : familles et professionnels de santé s’inquiètent de la mise en cause des parcours de soins ” – Le Monde – Mars 2024

Auteur.trice.s : Mattea Battaglia et Solène Cordier (journalistes)
Objet : Un rapport sénatorial porté par LR prône l’interdiction des traitements hormonaux et des bloqueurs de puberté. Des conclusions loin de la réalité du vécu des concernés et de la prudence suivie dans les transitions, dénoncent les équipes qui accompagnent ces mineurs.
Intérêt : Avec, aussi, la position de parents sur le sujet…

” Mineurs transgenres et hormonothérapie : ce que dit la science ” – Le Monde – Mars 2024

Auteur.trice.s : Lilas Pepy
Objet : Bénéfices et effets indésirables des bloqueurs de puberté ? Avec la participation du professeur Laetitia Martinerie, endocrinologue pédiatrique à l’hôpital Robert-Debré.
Intérêt : Comment pourrions-nous objectivement voir clair sur les inhibiteurs de puberté ? S’ils sont néfastes à la santé des enfants trans, ils le sont forcément pour tous les enfants…

” Changement de sexe : la droite sénatoriale pointe l’influence des réseaux sociaux et veut interdire toute transition avant 18 ans ” – Public Sénat – Mars 2024

Auteur.trice.s : Journaliste : Simon Barbarit
Objet : Après plusieurs mois de travaux, un groupe de travail composé uniquement de sénateurs LR, avec à sa tête, l’élue du Val d’Oise, Jacqueline Eustache-Brinio vient de remettre un rapport sur la transidentité des mineurs. Les sénateurs s’interrogent sur les causes de la « hausse croissante des demandes de changement de sexe chez les enfants et les adolescents”, concernant plus encore des filles. Dans cette lignée, une proposition de loi serait bientôt déposée et reprenant ses principales recommandations telles que l’interdiction stricte de tout traitement médical ou chirurgie avant 18 ans.
Intérêt : Il est sain de se questionner sur un sujet mettant en jeu la santé humaine, celle de nos enfants notamment. Il est aussi important d’être clairvoyant sur le contexte sociétal et les enjeux qui se jouent dès l’enfance et à l’adolescence. Ils ne concernent bien évidemment pas que l’identité de genre. Et il est vrai que la variance de genre bénéficie de peu de recul et d’études approfondies, notamment auprès des mineurs, pour des raisons objectivement explicables. Comme tout sujet à ses débuts, la prudence est de mise. Être à l’écoute d’analyses scientifiques objectives, élaborées, étayées, peut éclairer les familles déroutées par le sujet ou par la souffrance de leur enfant (mineur, jeune majeur ou adulte). Mais l’idée d’une interdiction, basée sur un rapport partial qui plus est, est non adaptée et est inquiétante. La variance de genre est un sujet de santé publique, non pas un phénomène de société (mode, lubie, influence, choix etc). Faisons-en sortes d’améliorer l’accompagnement existant qui n’est pas sans lacune. Aux autorités de santé compétentes, après une très large consultation des personnes concernées et de familles, à se prononcer sur la nature d’un accompagnement de la variance de genre pour les mineurs, et à améliorer celui des adultes. Nos enfants/proches concernés ne sont pas des faire-valoir idéologiques, politiques ! Plus d’informations dans le “bulletin d’info” de mars 2024 rubrique “Actualité”.
Auteur.trice.s : Rappelons que le Défenseur des droits lutte contre les discriminations et est compétent pour défendre les droits des enfants. A de nombreuses reprises ces dernières années, cette institution a pris position en faveur des droits des personnes transgenres. Cet avis, particulièrement clair, argumenté et sourcé, est précieux dans le contexte actuel. En effet, la Défenseure des droits s’inquiète d’abord des effets de cette proposition de loi, de nature à porter atteinte aux droits et à l’intérêt supérieur de l’enfant. Elle rappelle ensuite l’importance d’une approche s’appuyant sur une conception non pathologique de la transidentité et d’une stratégie nationale pour la pédopsychiatrie prenant en compte les besoins de l’ensemble des enfants en santé mentale. Enfin, elle réitère ses recommandations concernant le respect de l’identité de genre à l’école et la nécessaire mise en place de l’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle tout au long de la scolarité.

Le cas des élèves trans devant le Conseil d’Etat – Décembre 2023

Auteur.trice.s : Stéphane Kovacs – Journaliste
Objet : deux associations conservatrices et extrémistes anti-trans viennent à l’encontre de la circulaire Blanquer qui préconise un accueil bienveillant et respectueux des enfants et ados trans.
Intérêt : Faut-il avoir peur des transidentités ? Etre une personne transgenre, serait-ce donc une idéologie, une révolution, une contrainte pour les autres, une décision sans réflexion etc !? Ou plutôt un sujet de santé publique, qui nous concerne tous dans l’accueil et le respect, sans craindre pour nos institutions ? Le 29 décembre 2023, le Conseil d’Etat a confirmé que cette circulaire « n’a pas porté illégalement atteinte à l’exigence de protection de l’intérêt supérieur de l’enfant »…

Comment les jeunes bousculent leurs parents sur la transidentité – Politis – Décembre 2023

Auteur.trice.s : Hugo BOURSIER – Journaliste
Objet : Si des situations de rejet existent encore, les enfants en transition permettent aussi à leurs parents d’évoluer sur les questions de genre.
Intérêt : avec la participation de TRANSPARENTS. Un bel article sur les jeunes trans qui bousculent leurs parents et les ressources propres à chacun.e pour avancer.

Deux idées troubles derrière la “Transidentification des mineurs”- Médiapart – Novembre 2023

Auteur.trice.s : Claire Vandendriessche – Avocate
Objet : Texte d’intervention du 7 novembre 2023 au Sénat, suite à l’invitation de Mme la Sénatrice Jacqueline Eustache-Brinio à un groupe de travail du groupe Les Républicains portant sur la “Transidentification des mineurs”.
Intérêt : un brillant exposé des débats qui ont actuellement cours en France, et un argumentaire documenté. Une aide pour approfondir nos reflexions, ajuster nos positions.

Les transidentités expliquées à mes parents – (et à tous les autres)- Editions Mardaga – 2023

Auteur.trice.s : Victoria Defraigne – Etudiante et instagrammeuse
Objet : Victoria, jeune femme trans présente ce que sont les transidenités en s’appuyant sur son expérience personnelle et sur de nombreux témoignages d’autres jeunes.
Intérêt : pour comprendre les transidentités dans un langage simple, donc accessible. Et, aussi, pour découvrir les différents parcours de transition possibles, et la façon dont accompagner au mieux ces trajectoires. Un livre susceptible d’aider toutes les familles pour mieux comprendre et vivre cette situation.

Droits LGBT+ : la formation au cœur du nouveau plan gouvernemental – Le Monde juillet 2023

Auteur.trice.s : Solène Cordier – Journaliste
Objet : feuille de route jusqu’en 2026, de la ministre chargée de la diversité, Isabelle Rome, pour lutter contre la haine envers les personnes homosexuelles et trans.
Intérêt : il est question d’une demande des associations trans : “déjudiciariser le changement d’état civil pour les personnes trans, afin qu’il devienne entièrement libre et gratuit, sans passage devant le juge et sans frais d’avocat”. Demande non satisfaite par le gouvernement.

Profils cliniques et prise en charge des enfants & adolescents transgenres dans une consultation spécialisée d’Île-de-France – ScienceDirect – Juin 2023

Auteur.trice.s : Co-auteurs
Objet : prise en charge médicale des enfants et adolescents transgenres : étude et description rétrospective des consultations spécialisées depuis 2012 et conclusions.
Intérêt : il existe très peu de données cliniques françaises sur les modalités de prise en charge médicale des enfants et adolescents transgenres alors que le sujet vient très régulièrement sur le devant de la scène médiatique.

« Visible ? Oui, mais avec de plus en plus de désinformations et de malveillances ». Communiqué et Tribune Trans Santé France – mars 2023.

Auteur.trice.s : Béatrice Denaes – co présidente de TSF.
Objet : l’association TRANS SANTÉ France – FPATH souhaite expliquer la réalité trans et la vérité médicale & scientifique face aux contre-vérités et désinformations trop souvent véhiculées.
Intérêt : pourquoi être effaré par la diffusion d’informations qui ne reposent sur aucune base scientifique, mais sur des affirmations biaisées qui entrainent une violences et des discriminations insupportables ?

« Mon père est devenu une femme ». Ouest-France, mars 2023.

Auteur.trice.s : Valérie PARLAN – journaliste.
Objet : quand un père ou une mère choisissent une transition de genre, les enfants tricotent de nouveaux liens avec cette autre identité de genre. Des témoignages à découvrir.
Intérêt : les relations peuvent être bien plus apaisées lorsque chacun des membres de la famille parvient à trouver sa juste place, dans le respect de ce que vit l’autre. Un titre d’article pouvant, néanmoins, heurter des personnes trans au sens où “on naît femme ou homme, on ne le devient pas”.

« Prise en charge médico-chirurgicale des personnes trans : bienveillance ou complaisance ? ». Médecine/science – INSERM – 2023.

Auteur.trice.s : coordonnée par le Pr Paul Czernichow, pédiatre, et le Pr Laetitia Martinerie, pédo-endocrinologue.
Objet : si le rejet des personnes trans est puni par la loi, il convient de noter que certains s’interrogent (parfois par le biais d’associations) sur le bien-fondé d’une prise en charge médico-chirurgicale de la transidentité, sous-entendant une forme de complaisance de la part de certains médecins vis-à-vis de cette problématique sociale.
Intérêt : un questionnement que se pose, en général, toutes celles et tous ceux qui prennent en charge des personnes trans, vis-à-vis de situations complexes auxquelles la réflexion éthique permet de donner des pistes d’action.

” Tal Madesta, une voix puissante en défense des personnes trans ” – Le Monde – 12 mai 2023.

Auteur.trice.s : Iris Derœux, journaliste
Objet : ” A 30 ans, Tal Madesta s’impose comme une voix originale sur les questions de genre. Passé par les collages féministes, actif sur les réseaux sociaux, il publie un deuxième essai empli de douceur, qui raconte sa transition et sa réflexion sur « le type d’homme » qu’il « veu[t] devenir “.
Intérêt : la présence de l’entourage est essentielle au bien être d’une personne trans sur le chemin difficile que représente une transition.

« Décembre 2022, les députés espagnols adoptent la « loi transgenre » ». Divers articles sur le net…

Auteur.trice.s : Le Temps – Article publié jeudi 22 décembre 2022 à 19:47. Modifié jeudi 16 février 2023 à 09:03
Objet : ce texte de loi permet aux personnes transgenres de faire changer leur nom et leur genre sur leurs papiers d’identité lors d’un rendez-vous auprès de l’administration, sans avoir à fournir de rapports médicaux ou de preuve d’un traitement hormonal suivi durant deux ans. Les 14-16 ans peuvent également changer librement de genre à l’état civil à condition qu’ils soient accompagnés dans la procédure par leurs tuteurs légaux. Les 12-14 ans devront eux obtenir le feu vert de la justice. Jusqu’ici, tous les mineurs devaient obtenir cette autorisation judiciaire.
Intérêt : l’Espagne rejoint les pays autorisant l’autodétermination du genre, dont la France.

Neuropsychiatrie de l’Enfance et de l’Adolescence – Décembre 2022

Auteur.trice.s : C. Lagrange, J. Brunelle, F. Poirier, H. Pellerin, N. Mendes, G. Mamou, N. Forno, L. Woestelandt, D. Cohen, A. Condat
Objet : Profils cliniques et prise en charge des enfants et adolescents transgenres dans une consultation spécialisée d’Île-de-France.
Intérêt : Une rare étude scientifique et objective menée sur 10 ans d’accompagnement et de prise en charge des enfants et ados trans par l’équipe spécialisée de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), la plus importante consultation spécialisée “identité de genre” en Île-de-France.

« Un tabou est tombé : on peut être différent sans être “anormal” ». Cahiers pédagogiques, novembre 2022.

Auteur.trice.s : Cécile Blanchard – Rédactrice en chef de Cahiers pédagogiques.
Objet : l’Éducation nationale est percutée par les questionnements des élèves sur leur identité de genre, sans doute plus fréquemment aujourd’hui qu’il y a quelques années. Comment les accueillir et les accompagner ? Quel est le cadre règlementaire ? Entretien avec Christophe Desportes-Guilloux, référent Prévention des discriminations anti-LGBT+ au Groupe action gay et lesbien du Loiret
Intérêt : des éclairages, pour les familles, sur ce que vivent les jeunes questionnés par leur identité de genre.

« Divers articles ». 1er semestre 2022

Auteur.trice.s : divers
Objet : couvrent les débats en cours sur la transidentité (mineurs et enfants notamment), l’accompagnement déployé etc.
Intérêt : s’informer, se questionner individuellement et collectivement.

« Rapport relatif à la santé et aux parcours des personnes trans » – 2022.

Auteur.trice.s : Dr Hervé Picard, médecin généraliste et médecin de santé publique et Simon Jutant de l’association ACCEPTESS–T, avec l’appui de Geneviève Gueydan de l’IGAS.
Objet : le présent rapport répond à une saisine du ministre des Affaires sociales et de la Santé faite à deux acteurs de terrain de la prise en charge des personnes trans.
Intérêt : ce rapport et ses recommandations interviennent à un moment qui laisse espérer des progrès possibles dans l’accompagnement du parcours des personnes trans.

« Transidentité chez l’enfant : quel support médical ? ». Le quotidien du médecin hebdo, novembre 2022.

Auteur.trice.s : Pr François Medjkane & Dr Lucie Jurek – pédopsychiatres.
Objet : une prise en charge des enfants et adolescents concernés, pour qu’ils puissent « s’engager plus librement dans une trajectoire de transition », en étant plus apaisés.
Intérêt : pourquoi l’enfant trans doit pouvoir bénéficier du meilleur environnement pour pouvoir se réaliser ? En quoi les standards WPATH sont-ils pertinents dans cet accompagnement ?

« Il n’y a pas que les oignons qui font pleurer : et si les larmes menaient au bonheur ? ». Auto-édition, novembre 2022.

Auteur.trice.s : Clara Renard, assistante Sociale, service protection de l’enfance.
Objet : ouvrage de type « Feel Good », sur des destins croisés (blessures de la vie, adoption, transidentité…).
Intérêt : un roman très inspiré du vécu de l’autrice et de son intérêt pour la transidentité. Des histoires qui se croisent, s’enrichissent mutuellement, avec beaucoup d’humanité. Une écriture légère dont on ressort prêt à rebondir. Une contribution de TRANSPARENTS à une lecture de première heure, à la demande de l’autrice intéressée à utiliser le nom de l’association dans son ouvrage.

« TRANS SANTÉ France s’alarme de la multiplication des émissions, tribunes et publications qui appellent au rejet de la transidentité, avec des conséquences inquiétantes en matière de santé ». Communiqué, octobre 2022.

Auteur.trice.s : Béatrice Denaes, journaliste, pour TRANS-SANTE-France.
Objet : M6, puis France 2 ont diffusé deux débats mettant aux prises personnes trans et activistes transphobes. TSF souhaite faire valoir son droit de réponse.
Intérêt : l’écoute, le respect et la bienveillance que prône TRANS SANTÉ France ne peuvent qu’offrir un bien-être dont enfants, ados et adultes trans ont le droit de bénéficier au même titre que n’importe quel citoyen.

« Mineurs trans à l’école : premier anniversaire de la circulaire Blanquer ». La Vie, octobre 2022.

Auteur.trice.s : Arnaud Aubry, journaliste.
Objet : Faire le point sur l’application de la circulaire, un an après, en s’appuyant sur les témoignages de familles, enseignants et autres professionnels.
Intérêt : plusieurs angles de vues. Présentation de TRANSPARENTS en fin d’article.

« Transgenre : les clés pour comprendre ». Le Point, juillet 2022.

Auteur.trice.s : Marion Cocquet, journaliste.
Objet : dossier sur la transidentité auquel TRANS SANTÉ France a contribué, en partie, en répondant aux interrogations et aux questionnements de la journaliste.
Intérêt : différents articles, de nombreux témoignages, des questionnements, des angles de vue différents…

« Le droit d’accompagner son enfant dans son identité de genre ». Libération, juillet 2022.

Auteur.trice.s : Grandir Trans – association de parents d’enfants trans.
Objet : une tribune appelant à l’écoute, à l’accompagnement bienveillant, au respect des enfants trans.
Intérêt : appel à ne pas stigmatiser/discriminer ces enfants et culpabiliser leurs parents.

« Détransition, une catastrophe ? ». Libération, juillet 2022.

Auteur.trice.s : Youen Tanguy – Journaliste.
Objet : faut-il considérer la détransition comme une catastrophe ou, plutôt, comme un processus évolutif nécessaire à la personne concernée ?
Intérêt : des personnes concernées livrent leur point de vue.

« Parcours de soin des personnes trans ». Revue Pharma, 2022

Auteur.trice.s : Cloé Joreau – Journaliste et Docteur en pharmacie.
Objet : une information destinée aux professionnels de santé, encore insuffisamment informés et formés.
Intérêt : contenu didactite, tout autant intéressant et utile pour les familles & proches.

« Vivre la transidentité ». Itinéraires éditions, 2022

Auteur.trice.s : Thierry Bunas – Sexologue.
Objet : le partage d’un vécu professionnel, et personnel aussi en tant que père d’une personne trans.
Intérêt : des connaissances et des points de vue sur diverses thématiques (génèse du nouvel être, accompganement, souffrance des proches, détransition…).Une source d’informations intéressantes et didactite pour les familles et proches.

” Transidentités ” – Etude & recherche de l’association “Laisse Ton Empreinte” – 2022.

Auteur.trice.s : Catherine Carpentier
Objet : une “recherche action” à l’initiative des Maisons Des Ados (MDA) de Lille et d’Amiens, qui a pour objectifs : 1/ la prévention des stigmatisations pour sensibiliser les professionnels et l’entourage des personnes concernées (famille, lieux d’éducation et de formation, milieux professionnels…) ; 2/ de permettre de mieux accueillir et accompagner les jeunes dans leur questionnement, l’expression de leur vécu identitaire par la création de ressources coconstruites (vidéo, podcast, BD, modules de sensibilisation et de formation…) dans une seconde phase.
Intérêt : dans les préconisations, une partie relate la nécessité pour l’entourage de se mettre en lien avec leurs pairs afin de partager les expériences. Tout cela fait écho à l’engagement de TRANSPARENTS.

« Jeunes trans et non binaires ». Remue ménage, 2021.

Auteur.trice.s : sous la direction de Denise Medico et Annie Pullen (Canada).
Objet : la littérature scientifique actuelle et l’expérience du terrain nous montrent que les identités de genre non conformes sont une expression parmi d’autres de la diversité humaine. Défendant une approche dite «transaffirmative», qui repose sur une vision non binaire du genre, non pathologisante, respectant l’autodétermination et l’expertise des personnes sur leur vie, cet ouvrage pluridisciplinaire entend fournir des fondements théoriques et pratiques sur le sujet, dans le but d’accompagner et d’améliorer la qualité de vie de ces jeunes.
Intérêt : de l’accompagnement à l’affirmation… Un ouvrage décrit par des professionnels de santé comme une référence.

« Transfuge de sexe ». La découverte, 2021

Auteur.trice.s : Emmanuel Beaubatie – Sociologue.
Objet : l’auteur retrace les trajectoires plurielles, complexes, mais malgré tout ordinaires, de celles et ceux qui entreprennent de passer les frontières du genre. Elles se jouent en famille, en amour, au guichet, au travail et dans d’innombrables interactions sociales. Femmes ou hommes trans, jeunes ou moins jeunes, précaires ou privilégiés, soutenus par leurs proches ou isolés… toutes ces configurations forgent des parcours de transition résolument variés.
Intérêt : un essai documenté qui permet de comprendre la vie des personnes trans.

« Le coming out trans et les familles ». Le Monde, 2021

Auteur.trice.s : Clément Baudet – Journaliste.
Objet : en quoi le coming out trans et son accueil par la famille est-il crucial… (?)
Intérêt : à méditer, réfléchir… en persepctive de sa propre expérience de vie.

« Transition – Journal d’Anne Marbot ». Delcourt/Mirages ». Delcourt/Mirages, 2021

Auteur.trice.s : Elodie Durand – Scénariste, illustratrice, coloriste.
Objet : quand Anne apprend que sa fille est un garçon, c’est tout un univers de normes qui bascule pour elle. Anne bataille… s’ouvre : Il y aurait donc une liberté d’être et une variété de genres possibles dans notre société.
Intérêt : une BD qui apporte un éclairage graphique et varié, plutôt factuel, et des planches informatives sur les questions du genre. Une autre manière de parler et d’aborder ce sujet. Tous publics.

« Une histoire de genre ». Marabou, 2021

Auteur.trice.s : Erving Goffman – 1922/1982, Sociologue et linguiste américain.
Objet : nombreux sont les stigmates. Aux yeux des tiers, ils semblent parler de ceux qui les portent ! Quels intérêts ? Quelles réalités ? Quelles conséquences ? Quelles différences ?
Intérêt : une analyse documentée et illustrée qui décrit méticuleusement et dans sa totalité la vie quotidienne des « stigmatisés », cherche à comprendre la cohérence et à mettre à jour les rituels des interactions avec les « normaux ». Une écriture simple, accessible à tous.

La Haute Autorité de Santé (HAS) élabore une recommandation de bonne pratique (RBP) sur le thème : « Parcours de transition des personnes transgenres à partir de 16 ans » – Note de cadrage avril 2021

Auteur.trice.s : Muriel Dhénain – Médecin
Objet : le besoin d’introduire la diversité des parcours et leur dépsychiatrisation effective à la suite des évolutions internationales ont conduit le ministère des Solidarités et de la Santé à cette demande de recommandations en vue, notamment, de répondre aux attentes des usagers, dont la place doit être centrale dans la définition des parcours et de l’offre de soins.
Intérêt : TRANSPARENTS a été sollicité pour associer des adhérents volontaires aux groupes de travail et de lecture constitués. Les membres de ces groupes sont invités par l’HAS à s’exprimer à titre individuel, non pas au nom de l’organisation dont ils sont éventuellement issus. Le contenu des rencontres est confidentiel.

« Introduction aux études sur le genre ». Edition 3, De Boeck, 2020

Auteur.trice.s : Laure Bereni (sociologue & chargée de recherche au CNRS), Sébastien Chauvin (sociologue & professeur associé à l’Université de Lausanne), Alexandre Jaunait (maître de conférences en science politiques à l’Université de Poitier), Anne Révillard (professeur associée en sociologie à Sciences po).
Objet : l’ouvrage dresse un panorama des sujets clés inhérents à la notion de “genre”, à partir des études développées durant de nombreuses années. Illustré d’exemples, il répond à des questions de société, développe des axes spécifiques dont la transidentité(s).
Intérêt : une valeur sûre et synthétique (malgré 371 pages d’écriture !) pour ceux qui souhaitent développer leurs connaissances sur ce thème.s

« Mon ado change de genre ». Les Editions de minuit, 2020

Auteur.trice.s : Elisa Bligny – autrice et journaliste.
Objet : Elisabeth, mère d’un enfant transgenre non-binaire, raconte le long parcours de réassignation de son fils, les questions, les doutes, les angoisses, mais aussi l’amour et la bienveillance.
Intérêt : au delà de cet ouvrage, l’auteur fait savoir dans les médias le manque d’aide pour les parents dont l’enfant annonce une transition. Elle s’engage pour plus de pédagogie et un meilleur accompagnement.

” Respect des droits des personnes Trans ” – 2019

Auteur.trice.s : DILCRAH
Objet : cette fiche pratique a pour objectif de présenter les droits des personnes trans afin de garantir leur respect.
Intérêt : elle s’adresse à toutes les administrations ainsi qu’aux écoles de service public pour promouvoir un accueil optimal des personnels et usagers trans. Elle est intéressante à connaitre pour les familles concernées.

« La disphorie de genre » – 2019

Auteur.trice.s : Dr Laurent Phialy & Dr Eva Feigerlova.
Objet : les troubles de l’identité du genre amènent à de nombreux questionnements : sociétaux, sociologiques, médicaux. Le concept de dysphorie de genre interroge nos représentations du genre et du sexe. Comment répondre aux besoins de cette population sur le plan médical et comment organiser au mieux la prise en charge ? Cette brochure illustre la dysphorie de genre à travers des histoires vraies, décrit le parcours de transition et ses enjeux dans une parole commune patient/ professionnel de santé. Il est destiné aux professionnels de santé, aux personnes transgenres et leurs proches, ainsi qu’à tout public afin d’améliorer notre compréhension sur les besoins des personnes transgenres ainsi que sur les déterminants sociétaux et médicaux.
Intérêt : facile d’accès, illustré, structuré.

« Controverses dans les prises en charge des situations trans : une ethnographie des conférences médico-scientifiques “. Sciences Sociales & Santé, 2019

Auteur.trice.s : Alain Giami (psychosociologue), Lucie Nayak (sociologue).
Objet : l’article relate les controverses majeures à propos de la reconnaissance de la diversité des identifications de genre, l’utilité d’un diagnostic psychiatrique, la pertinence et les modalités de l’accompagnement médico-psychologique des enfants et adolescents trans, et les conséquences de la démédicalisation du changement d’état-civil.
Intérêt : l’article met en évidence deux modes de gestion fondés sur deux types de relations entre les représentants des professionnels de santé et des associations trans. Il ouvre sur les caractéristiques – historiques – de la WPATH (forum hybride) et de la SOFECT (ancienne association professionnelle – aujourd’hui remplacée par TRANS-SANTE FPATH).

« Ce corps n’était pas le mien ». First, 2019

Auteur.trice.s : Béatrice Denaes – Journaliste indépendante et enseignante. Co-présidente de Trans-Santé France.
Objet : Béatrice a vécu sous une identité masculine jusqu’à sa soixantaine, conjuguant vie professionnelle et vie familiale comme fils, frère, époux, père, puis grand-père. Elle a toujours ressenti une forme de mal-être, d’étrangeté à son propre corps, de différence. Jusqu’au moment de découvrir, grâce à internet, la dysphorie de genre, puis de prendre la décision de s’engager dans un processus de transition.
Intérêt : la transidentité n’est ni un choix, ni une lubie mais une nécessité vitale. Ce récit offre un aperçu de ce que peuvent vivre des personnes trans et leurs proches, avec l’espoir, une fois l’esprit et le corps réconciliés, de pouvoir enfin vivre, et s’aimer.

« Appelez-moi Nathan ». Payot graphic, 2018

Auteur.trice.s : Catherine Castro (rédaction) & Quentin Zuttion (dessin).
Objet : Nathan est né dans un corps de fille qui ne lui a jamais convenu. Il décide de corriger cette « erreur génétique » avec le soutien indéfectible de sa famille, ses amis, ses profs et, à seize ans, des injections de testostérone.
Intérêt : un récit qui parle aux jeunes transgenres comme à aux parents. Il permet de comprendre le parcours d’une quête identitaire et d’entendre le questionnement des proches.

« Des identités à risques ». Cairn.info, 2017

Auteur.trice.s : Illana Löwy Castro – historienne des sciences, directrice au sein de l’INSERM.
Objet : quelles incidencences sur la santé des trans, des actes médicaux et chirurgicaux propres à une transition ?
Intérêt : une étude qui situe brièvement le sujet dans le temps. Une analyse qui relativise et ouvre plus largement le sujet.

« La fragilité psychologique des jeunes adultes ». Edition Odile Jacob, 2015

Auteur.trice.s : David Gourion – Docteur en neurosciences et médecin psychiatre à Paris. Ancien chef de clinique à St Anne.
Objet : un livre très accessible sur les souffrances des adolescents et des jeunes adultes, les enjeux quant à leur santé, le tout exprimé avec égard et humanité.
Intérêt : une aide à comprendre, à accueillir, à accompagner. Un outil pour tous les parents & les proches de jeunes gens, en souffrance ou non, indépendemment de la question du genre.

« Stigmate ». Les Editions de minuit, 1963

Auteur.trice.s : Lexie, militante trans, présente sur les réseaux sociaux.
Objet : un guide qui déconstruit les préjugés, les abus de langage, les non-sens liés aux transidentités, afin de mieux les comprendre, entre autre.
Intérêt : un outil pour les parents, proches et autres pour apprendre et évoluer dans ses perceptions sur le sujet de la transidentité(s).

Partie privée TRANSPARENTS

La partie privée du site TRANSPARENTS est accessible uniquement aux adhérents, par l’intermédiaire du menu principal du site. 

menu_prive

Ce menu est composé de plusieurs sections détaillées ci-dessous :

Gérer mon compte & adhésion

Permet de modifier vos paramètres privés (adresse e-mail, mot de passe, confidentialité) ainsi que supprimer votre compte ou adhésion à tout moment.

Mon profil adhérent

Permet d’éditer votre profil public (profil visible des autres adhérents).

Contacter les adhérents

Permet de parcourir les adhérents de TRANSPARENTS afin d’entrer en contact et échanger.

Actions TRANS-SOUTIEN​

Ces actions sont portées par les adhérents et le réseau de TRANSPARENTS.

Echanger​

Sur des sujets cléde la vie quotidienne ex : la parentalité, les inter-actions sociales, la relation inter-personnelle ou professionnelle etc.

Héberger​ ponctuellement

Proposer un bergement temporaire à l’occasion d’actes dicaux au cours d’une transition (pour personne trans et/ou accompagnant).

Initier/former à un hobbies

Bricolage, jardinage, sculpture, peinture, musique, chant etc.

Partager un moment ou une activité

Cuisiner ou faire du shopping ensemble. Inviter à un repas chez soi, au restaurant ou tiré du sac. couvrir une exposition, un musée, un film, un livre etc. Randonner. Faire du footing/lo etc.

Soutenir une recherche d'emploi

Accompagnement à la daction d’un CV, à la préparation d’un entretien, dans une recherche d’emploi etc. Échanger sur un tier. Proposer un stage, une alternance, une offre d’emploi de mon entreprise etc.

Voyager

Passer des vacances ensemble. Faire couvrir sa gion/commune. Proposer sa maison de campagne.

Autres actions

Les propositions sont bienvenues ! N’sitez pas à les communiquer à TRANSPARENTS depuis la page Contact du site internet.

Actions TRANS-SOUTIEN​

Ces actions sont portées par les adhérents et le réseau de TRANSPARENTS.

Echanger​

Sur des sujets cléde la vie quotidienne ex : la parentalité, les inter-actions sociales, la relation inter-personnelle ou professionnelle etc.

Héberger​ ponctuellement

Proposer un bergement temporaire à l’occasion d’actes dicaux au cours d’une transition (pour personne trans et/ou accompagnant).

Initier/former à un hobbies

Bricolage, jardinage, sculpture, peinture, musique, chant etc.

Partager un moment ou une activité

Cuisiner ou faire du shopping ensemble. Inviter à un repas chez soi, au restaurant ou tiré du sac. couvrir une exposition, un musée, un film, un livre etc. Randonner. Faire du footing/lo etc.

Soutenir une recherche d'emploi

Accompagnement à la daction d’un CV, à la préparation d’un entretien, dans une recherche d’emploi etc. Échanger sur un tier. Proposer un stage, une alternance, une offre d’emploi de mon entreprise etc.

Voyager

Passer des vacances ensemble. Faire couvrir sa gion/commune. Proposer sa maison de campagne.

Autres actions

Les propositions sont bienvenues ! N’sitez pas à les communiquer à TRANSPARENTS depuis la page Contact du site internet.